Quelques bonnes pratiques pour rédiger en 2016.

Les professionnels du métier le savent, écrire pour le web n’est pas une improvisation. Devant une société numérique en perpétuelle évolution, il devient indispensable d’être original et d’innover sans cesse. Voici quelques bonnes pratiques qui peuvent vous être utiles pour mieux rédiger en 2016.

Trop de mots-clés tue…

Oubliez les principes des mots-clés à gogo. Google Penguin, le nouvel algorithme de Google revisite les pratiques abusives des mots clés. En 2016, le moteur de recherche pénalise le keyword stuffing (bourrage de mots-clés) dans les pages web. Une ancienne manière de faire qui a bien gâché la beauté des textes.

images5

Aujourd’hui, la qualité et l’aisance à la lecture de l’internaute sont primordiales. Rédigez pour un humain , comme un humain et non comme un robot, pour un robot (en utilisant malgré tout une bonne méthode).
Intégrez des changements dans le contenu de votre page. Le contenu est vivant, alimentez-le par des mots.

images

Pour augmenter l’impact d’une page, il suffit de développer vos contenus jusqu’à au moins 400 mots. Si votre article ne compte que 100 mots et que le SEO de celui-ci peine peu, il est judicieux d’ajouter quelques caractères en plus.

Expliquez les idées qui semblent encore farfelues et développez quelques points jugés importants. Il en va de même pour les billets de blog. Toutefois, n’oubliez pas de proposer à vos lecteurs une version courte de votre article. Cette petite astuce ravira les plus pressés, qui vous seront reconnaissants.

 

Un coup de maquillage pour vos textes

7073c6a4b106024aa6edf4f3a8ff5a7e

Aérez la structure de votre texte, c’est vachement plus sexy. Captez l’attention avec des titres et des sous-titres. Un peu d’ordre dans vos mots permettra à votre lectorat de mieux se repérer. Les lecteurs sont des zappeurs au plus haut degré. Souvent ils ne lisent que le titre et le sous-titre. Ajouter de la typographie sur les idées principales va aiguiller le lecteur sur les points importants. Il en va de même pour Google. Et enfin, respectez la formule un paragraphe raconte une seule idée.

 

Soyez simple mais éloquent. A la différence des amateurs de romans, l’internaute survole les articles web plus qu’il n’en lit. La meilleure technique pour capter son attention est de faciliter sa lecture. Adoptez les mêmes vocabulaires que votre lectorat. Oubliez le jargon pro et élitiste pour ne pas trop titiller les neurones de vos internautes.

Et surtout, n’hésitez pas à briser quelques règles pour mettre un peu d’âme dans vos écrits : utilisez de temps en temps des expressions de tous les jours comme « la vache ». Cela rendra vos écrits moins impersonnels et vous rapprochera de votre lecteur.

oh-la-vache_1
Distinguez votre contenu par l’infographie. N’oubliez pas que le cerveau de 2016 est très sensible aux supports visuels. Un article avec une pointe d’originalité a plus de chances de marquer les esprits des lecteurs. Les textes accompagnés par des photos sont plus convaincants et facilement assimilables.

Créer, Analyser, Structurer, Ecrire et Relire…

Utiliimages6sez des outils pour être plus productif. Mis à part les éternels dictionnaires et le célèbre Antidote, il existe d’autres outils qui feront de vous un bien meilleur rédacteur.
– Le fameux réseau social de question/réponse Quora vous aidera à trouver des sujets pertinents à mettre dans votre calendrier éditorial.
– L’outil de prise de note Evernote à synchroniser dans votre tablette ou dans votre Smartphone. Il vous permet de garder une trace d’idée d’article surgi de nulle part, ou de structurer rapidement un sujet que vous voulez aborder.
Feedly, un agrégateur de flux RSS pour effecteur votre veille et votre curation de contenu.

images2

 

images– Positéo le site de référence pour checker le duplicate content.

Alyze.info aussi, pour une petite étude sémantique à défaut de logiciel payant…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s